Une école hors contrat reçoit le label catholique

Le cardinal Barbarin a remis le 20 septembre au cours privé Bienheureux François et Jacinthe de Fatima à Lyon la reconnaissance officielle de son statut de collège « catholique », appellation jusqu’alors réservée aux établissements sous contrat d’association avec l’État. Le collège est ainsi intégré à la Direction de l’Enseignement Catholique (DEC). L’abbé Pattyn, responsable pédagogique de ce collège, déclare à  La Nef :

“C’est une excellente nouvelle pour ce collège qui vient de fêter ses 10 ans lors d’une messe d’action de grâce célébrée le 12 octobre par le cardinal Barbarin, suivie d’une journée festive, ayant réuni les élèves, actuels et anciens, ainsi que leurs familles. Une reconnaissance méritée pour ce collège qui compte à ce jour près de 120 élèves.

Pouvez-vous rappeler vos choix pédagogiques ?

On peut les résumer ainsi : classes non mixtes, tenant compte ainsi des différences de développement garçons/filles, petits effectifs (maximum 20 élèves par classe), organisation du temps scolaire selon les rythmes biologiques des élèves (matières purement scolaires plutôt le matin, matières plus expérimentales et devoirs sur table l’après-midi), des professeurs attentifs à l’épanouissement de chaque enfant, l’amenant à se dépasser en fonction de ses capacités et de sa personnalité. Et une identité spirituelle claire avec le catéchisme et la messe hebdomadaire.

Pourquoi avoir demandé cette reconnaissance ?

Dès l’origine, l’équipe fondatrice a tenu à rencontrer le cardinal Barbarin pour lui présenter le projet, et elle a été accueillie très favorablement. Ces liens ont perduré et se sont développés, grâce à la visite de notre archevêque par trois fois. Encore le samedi 12 octobre, pour la fête des dix ans, il est venu célébrer la Messe en forme extraordinaire, et nous a encouragés dans sa prédication. Aussi, cette reconnaissance que nous souhaitions a été une bénédiction et un acte de justice : reconnaître l’importance d’une vie officielle dans la famille diocésaine, et aussi de notre travail pour l’unité et la nouvelle évangélisation. Une charte personnalisée est la base de cette reconnaissance et protège notre liberté, notre personnalité et nos intuitions.

Qu’est-ce que cela change concrètement pour vous ?

Nous pouvons nous appeler « collège privé catholique » et être soutenus par l’enseignement diocésain dans nos difficultés, face au rectorat, ou à d’autres instances. Nous sommes invités aux activités officielles du diocèse, comme les rencontres de chefs d’établissement ; nous figurons sur le livret de l’enseignement catholique, comme le seul collège catholique du 9e arrondissement. Les gens ont confiance plus rapidement grâce à cette appartenance. Au quotidien, rien ne change et nous gardons le même fonctionnement.”

Fermer le menu