Réflexion sur l'uniforme

Réflexion sur l'uniforme

Nous publions, avec l’aimable autorisation de son auteur que nous remercions, un article sur l’intérêt de l’uniforme scolaire. François-Xavier Clément, directeur de Saint-Jean de Passy à Paris, a décidé de remettre en place un uniforme à la rentrée de septembre 2017. Il exprime ici remarquablement bien ce qui nous a animés lorsque nous avons pris la même décision pour notre établissement secondaire Saint-Dominique, il n’y a pas si longtemps.

Bonne lecture ! 

Réflexion sur l'uniforme

Un uniforme à Saint Jean de Passy

Quand dans un établissement scolaire, public ou privé, le chef d’établissement souhaite créer une tradition d’exigence, il est important qu’il s’interroge sur la tenue et la présentation de ses élèves. Je pense qu’il est indispensable que les enfants apprennent très tôt que le vêtement est signifiant de ce qu’ils sont ou de ce qu’ils font. A force de dire que « l’habit ne fait pas le moine », on omet de considérer qu’il s’agit là d’une expression qui consacre l’exception qui doit conduire à la prudence sur les apparences. C’est justement d’apparences dont il s’agit, et nous pensons que pour les jeunes adolescents « l’habit fait le moine », ou en tout cas y contribue grandement.

C’est ainsi qu’à travers un règlement l’établissement peut exiger des élèves qu’ils se vêtissent en fonction des circonstances (sport, cérémonie ou vie scolaire) et de toujours veiller à en respecter les règles. 

Cette manière d’accompagner l’éducation vestimentaire des enfants ne me semble plus suffisante pour une éducation intégrale en 2017. En effet, force est de constater que les adolescents sont l’objet de toutes les sollicitations de la mode et qu’ils vivent de plus en plus avec une inquiétude, parfois obsessionnelle, de leur esthétique. Il peut sembler de prime abord qu’un établissement scolaire qui exige une tenue scolaire harmonisée à ses élèves soit un peu intrusif par rapport au rôle des parents, premiers éducateurs des enfants. Pour autant je pense que notre responsabilité est de créer des conditions de scolarité qui favorisent l’éducation intégrale de nos élèves et qui simplifient le rôle des parents dans la formulation d'exigences cohérentes. 

La mise en place d’une tenue harmonisée, ou d’un uniforme, est un vecteur irremplaçable d’intégration pour tous les élèves, quelle que soit leur origine, et facilite grandement leur vie scolaire. Ils abordent ainsi leurs études dans un climat d’égalité et s’autorisent des rencontres qui peut-être n’auraient jamais eu lieu. 

Cette question s’étant posée à plusieurs reprises dans l’histoire des établissements scolaires, et certaines écoles ayant depuis longtemps adopté une tenue scolaire en France et surtout à l’étranger, nous avons décidé d’instaurer à Saint-Jean de Passy un uniforme quotidien, obligatoire de la 6ème à la 2nde.

Le débat sur ce sujet est très malheureusement traversé par l’idéologie et il est délicat, voire difficile, de l’aborder sans être immédiatement stigmatisé ou caricaturé. C’est pourquoi il est important de prendre le temps d’en exposer les principes et les conséquences. Sans prétendre être exhaustif dans la présentation des arguments, je souhaite en présenter quelques-uns :

· Nous nous faisons un devoir de développer chez nos élèves le goût d'une bonne présentation. L'uniforme leur permettra d’exclure toute attitude inappropriée et les habituera à porter une tenue en fonction des circonstances de leur vie. Par ailleurs, nous souhaitons éviter le jeu des interprétations en définissant de manière simple la « tenue correcte ». Pour les parents, comme pour les enfants, le choix du vêtement ne sera plus l’objet d’une hésitation voire d’un combat, du moins durant le temps scolaire.

· Parmi les 1 850 familles de Saint-Jean, nous accueillons des situations diverses. L’uniforme favorisera l'intégration de tous les élèves, quels que soient le style et le milieu. En réduisant les écarts apparents dans les choix vestimentaires, nous favoriserons une certaine sobriété et nous lutterons contre un consumérisme parfois exagéré et un conditionnement dommageable… pas seulement financièrement ! 

· Saint-Jean de Passy est un établissement dont l’identité et la tradition sont des motifs de fierté pour ceux qui y travaillent comme pour les familles. L’uniforme confortera le sentiment d’appartenance chez nos élèves et facilitera l’unité entre les différents sites de notre maison.

· Aujourd'hui comme hier, la mode devient souvent pour nos enfants un code vestimentaire avec ses interdits et ses obligations. Par l'uniforme, nous diminuerons sensiblement la pression psychologique que vivent certains de nos enfants au moment de choisir leurs vêtements.

· L’acte d’enseigner et d’éduquer s’inscrit dans une relation humaine, et c’est par le visage que la personne manifeste ce qu’elle est profondément. Le port de l’uniforme disposera l’enseignant à parler à ces visages qui composent une classe, les élèves exprimant alors leur personnalité autrement que par le vêtement. Dans la sphère éducative, il est important d’apprendre aux élèves à manifester ce qu’ils sont par le regard, la parole et des actes.

· Enfin, dans le contexte de sécurisation des accès aux établissements scolaires, l’uniforme facilitera l’identification des élèves à l’entrée de l’établissement.

Au-delà de ces quelques arguments, il nous est apparu dès le départ très important que nos élèves soient fiers de porter cet uniforme. Nous avons noué un partenariat avec une société spécialisée qui a une grande expérience dans la création et la confection d’uniformes professionnels ou scolaires. Une commission composée de professeurs, de membres de l’APEL (association de parents d’élèves) et d’éducateurs de Saint-Jean s’est réunie plusieurs fois (au) pour réfléchir au cahier des charges ainsi qu’aux étapes de sa mise en place. L’uniforme sur lequel nous nous sommes arrêtés est résolument moderne dans ses coupes (fille ou garçon), simple dans ses coloris et solide dans ses matières. Aucune identification apparente du nom ou du blason de Saint-Jean de Passy n’apparaitra, ce qui permettra à vos enfants d’en user facilement en dehors des jours scolaires. Un signe distinctif discret a été imaginé afin de permettre l’identification des élèves par division. En s’appuyant sur des expériences françaises ou internationales, nous avons souhaité créer une collection qui permette à chaque élève de la souplesse dans le choix quotidien tout en conservant une unité. Pour des événements importants, comme c’est déjà le cas aujourd’hui, l’établissement précisera la tenue qui convient [...]

Les élèves du primaire portent depuis quelques années une blouse réglementaire, ils ont également une tenue bleue Saint-Jean pour les grandes occasions, ce qui les prépare au port d’un uniforme dès la sixième. 

Nombre d’entre vous ont pu m’exprimer leur enthousiasme en découvrant notre projet et nous ont confortés dans notre décision. D’autres nous ont fait part de leurs questions concernant ce changement. Cette évolution dans notre règlement intérieur n’a pas pour but de modifier notre projet éducatif, mais simplement de le prolonger. C’est toujours dans un esprit d’ouverture et de croissance intégrale que nous voulons accompagner les enfants.

 

François-Xavier Clément

Chef d’établissement coordonnateur

 

 

* Le trousseau complet sera composé d’un blazer, de deux pulls mixtes, dedeux chemises pour les garçons, de deux chemisiers pour les filles, dedeux polos, de deux pantalons pour les garçons, d’un pantalon et d’une jupe pour les filles, d’une ceinture et d’une cravate pour les garçons. Les chaussures de ville ne sont pas intégrés dans le trousseau, elles font l’objet de recommandations en conformité avec le règlement actuel.

Nous avons besoin de vous

Soutenez notre école

- Catholique

- Familiale

- Indépendante

Dons

Soutenez notre école

55 000 € récoltés
sur un objectif de 300 000 €

Comment
nous aider ?

Faire un don